Vous demandez - nous répondons

Initiative biodiversité

Que veut l’initiative biodiversité?

L’initiative biodiversité

  • renforce la protection de la biodiversité, du paysage et du patrimoine bâti dans la Constitution,
  • garantit le maintien de ce qui est sous protection et ménage paysages, nature et patrimoine bâti non protégés,
  • réclame plus d’espace et plus d’argent pour la biodiversité.
Pourquoi l’initiative biodiversité est-elle nécessaire?

Actuellement, les menaces s’accumulent sur ce qui constitue notre avenir: le nombre d’espèces vivantes, animales et végétales, se réduit comme peau de chagrin, tout comme les terres cultivées qui disparaissent sous le béton; un patrimoine bâti de valeur est détruit, de beaux paysages sacrifiés à des intérêts à court terme. Les milieux politiques et les autorités ne parviennent pas à protéger la biodiversité et les paysages. Si nous n’agissons pas, chaque mètre carré de la Suisse sera bientôt bétonné ou exploité intensivement. Il ne restera plus de place pour la diversité de la nature et du paysage.

Cette perte menace notre qualité de vie et pèse sur l’évolution de la société et de l’économie. Avec l’initiative biodiversité, nous lançons un signal fort contre le démantèlement sournois de la législation sur la protection et contre l’abandon de notre capital naturel.

Concrètement, quels seront les impacts de l’initiative biodiversité?

L’initiative s’inscrit dans le cadre de l’article 78 de la Constitution fédérale sur la protection de la nature et du paysage, et entend garantir notre patrimoine culturel, paysager et naturel pour les générations à venir avec les exigences principales suivantes:

Mieux tenir compte de la nature, du paysage et du patrimoine bâti: Ce qui est placé sous protection juridique doit effectivement bénéficier d’une protection. Et en ce qui concerne les objets qui ne sont pas placés sous une protection formelle, mais qui sont toutefois dignes de protection, il y a lieu de prendre les mesures requises contre les pertes progressives.

Pesée des intérêts à différents niveaux en cas d’atteintes à des objets protégés: désormais, la Constitution garantira que des intérêts prépondérants d’importance nationale seront indispensables pour autoriser des atteintes substantielles à des objets protégés de la Confédération, et des intérêts prépondérants d’importance cantonale ou nationale pour des atteintes substantielles à des objets protégés d’importance cantonale. Cette disposition empêche que des objets protégés d’importance nationale soient sacrifiés à des intérêts cantonaux particuliers.

Plus d’espace pour la nature: avec l’initiative, la Confédération et les cantons sont responsables de désigner et de conserver les objets dignes de protection et de protéger les surfaces nécessaires pour la biodiversité. La nouvelle règlementation contribue dans une large mesure à la réalisation de l’infrastructure écologique décidée par le Conseil fédéral en 2012 déjà. Pour atteindre cet objectif, il faut des instruments adéquats. En outre, en tant que membre de la Convention sur la biodiversité, la Suisse s’est engagée à placer sous protection 17 % de son territoire. Elle en est encore très loin. L’initiative contribue donc aussi à atteindre des objectifs internationaux en matière de biodiversité.

Plus d’argent pour la nature: les moyens à disposition pour la protection de la nature et de la biodiversité sont beaucoup trop faibles pour répondre aux besoins identifiés. En plus, ces sommes déjà minimes subissent constamment des demandes de réduction. En conséquence, il est impossible de conserver nos précieux espaces naturels et les espèces menacées comme la loi l’exige. L’initiative permettra enfin que les moyens financiers nécessaires soient octroyés à la conservation et à la promotion de la biodiversité. Les fonds supplémentaires seront utilisés pour la remise en valeur de zones protégées existantes, pour le financement de nouvelles zones ainsi que pour des mesures de promotion des espèces.

Qui est derrière l’initiative biodiversité?

Pro Natura, Birdlife Suisse, Patrimoine suisse et la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage se sont alliées avec d’autres organisations de protection de l’environnement, de la nature et du paysage pour fonder l’association de soutien «Pour la nature, le paysage et le patrimoine bâti», à l’origine du lancement de l’initiative biodiversité

Qu’est-ce que la biodiversité et pourquoi est-elle si importante?

La biodiversité englobe les diverses formes de vie (espèces d’animaux, de plantes, de champignons, de bactéries), les différents biotopes dans lesquels ces espèces vivent (les écosystèmes comme la forêt ou les eaux), ainsi que la diversité génétique au sein des espèces (sous-espèces, variétés et races).

La biodiversité est indispensable à notre qualité de vie. Nous lui devons notre nourriture, l’eau et l’air purs, nos vêtements, l’énergie, les matériaux de construction, les médicaments dont nous avons besoin et des paysages habitables. Nous devons conserver la biodiversité pour les générations futures, pour qu’elles puissent aussi puiser dans les ressources que nous offre la nature.

Qu’entend-on par paysages intacts et pourquoi sont-ils importants?

Au cours des siècles, l’approche diversifiée de la Suisse en matière d’environnement a produit un patrimoine naturel et bâti de valeur. Les paysages intacts hébergent une grande diversité de paysages régionaux typiques et uniques, avec des espèces végétales et animales typiques de l’endroit, des monuments culturels et des modes d’exploitation traditionnels.

La Suisse bénéficie de paysages de valeur uniques, qui offrent un cadre de vie attractif et augmentent la qualité de vie, qui imprègnent la diversité culturelle et l’identité de la population et permettent de développer le tourisme et l’économie. Il suffit de regarder les affiches publicitaires de Suisse Tourisme, Carpostal Suisse, Coop et Migros ou des parcs naturels suisses pour constater combien la beauté du paysage suisse est devenue un facteur économique important.

Qu’est-ce que le patrimoine bâti et pourquoi est-il si important?

Le patrimoine bâti englobe la somme de toutes les activités humaines qui modifient l’environnement naturel ou bâti. Il commence par le paysage, comprend les bâtiments mais aussi le non-bâti et l’entre-deux. Le patrimoine bâti englobe donc tout ce qui, dans un pays, a été construit ou modifié dans la nature et qui se distingue par ses caractéristiques.

Les sites et les monuments sont des « repères », des éléments identitaires de l’image de leur environnement que les humains portent en eux. Si ces images disparaissent ou sont dénaturées, les personnes concernées voient leur lien émotionnel avec leur «patrie» s’effriter, ils n’ont plus rien à quoi s’identifier.

Initiative paysage

Que veut l’initiative?

Nous voulons stopper le boom de la construction hors des zones à bâtir et assurer la conservation de biotopes pour les humains, les animaux et les plantes.

Pourquoi l’initiative est-elle nécessaire?

En-dehors des villes et des agglomérations, nous trouvons des paysages libres, ouverts: des champs, de la nature, des forêts. Il s’agit de ce que l’on nomme des zones non constructibles. La séparation entre zone à bâtir et zone non constructible fait partie des principes fondateurs de la protection de notre paysage.

Ces dernières années, la construction s’est intensifiée hors des zones à bâtir. Chaque année, on y compte plus de 2000 nouveaux bâtiments. De nouvelles grandes constructions, par exemple pour l’agriculture ou le tourisme, enlaidissent le paysage. Parallèlement, de nombreux anciens bâtiments sont transformés et perdent leur affectation première. D’anciennes granges se muent en maisons de vacances. Toutes ces constructions nécessitent de nouvelles infrastructures, comme des routes d’accès. Construire hors des zones à bâtir démembre et détruit de plus en plus nos paysages. L’espace laissé aux plantes rétrécit, les animaux sont gênés dans leurs déplacements et les humains trouvent de moins en moins d’espaces de détente.

Concrètement, quels seront impacts de l’initiative paysage?

L’initiative paysage

  • freine le boom de la construction et le mitage en zone non constructible,
  • soumet la construction hors zones à bâtir à des règles claires,

garantit des surfaces proches de l’état naturel aux plantes et aux animaux ainsi que les terres cultivées nécessaires pour la production alimentaire indigène.

Une initiative paysage a déjà été lancée en 2014. Nous avons voté sur la révision de la Loi sur l’aménagement du territoire en 2013, et sur l’initiative contre le mitage en 2019. Pourquoi une nouvelle initiative ?

La nouvelle initiative paysage entend apporter une réponse à la problématique des constructions hors zones à bâtir. Les dernières initiatives se sont concentrées sur la problématique des constructions à l’intérieur des zones à bâtir.